La presse en parle...

LE CLOU DANS LA PLANCHE TOULOUSE

Théâtre « Le Fil àPlomb » Novembre 2012

"Méfiez-vous des histoires, elles passent toujours par la même porte que les vérités."

Nul besoin de décor, quand verbaliser son imaginaire au mot près suffit à stimuler celui du spectateur au profit d'un voyage au pays natal. L’ambiance s’enchaîne et se déchaine, se fait et se défait. Chacun assiste au cheminement d’Ancelin vers la maturité: de son éveil à la sexualité (atmosphère lumineuse orgasmique, "une douce chaleur l’envahit."), à la poursuite de ses espérances ("C’est plutôt ça, le bonheur !"), en passant par les bassesses qui égrainent quelques particularités de la nature humaine. Quelques phrases-phares ponctuent à la Desproges l’insolence de cette douce fable taquine.

Au fil des envolées verbales, la diction de Frédéric s’emballe tout en maintenant avec maîtrise l’équilibre périlleux entre fluidité et densité. Il sait assurément où mettre les points et les suspensions, avec une maîtrise corporelle impertinente et généreuse, tonique et fracturée.  Quand Jeff met son grain de sel à l’exploration sonore, alors la musique éclaire par petites notes de couleur les harmonies et dissonances intérieures d’Ancelin. Tantôt expérimentale et brute, tantôt mélodique et rassurante : une évidence auditive dense, une danse sensorielle qui tonifie le conte et la comédie.

Des raisons de donner du grain à moudre à cette déraison...? Oui, semer quelques graines de folie prosaïques, et les abandonner au temps des foudroyantes lucidités… ||

Marlène Marlène Pereira

 

 

L

 

 

 

Télécharger la photothèque Folies Ordinaires

Télécharger les photos en HD >> ICI !

Photothèque Folies Ordinaires